plan du site : english
Imausar Inc.
Installation septique - Test de sol LES TECHNOLOGIES

Ce guide présente les différentes technologies de traitement des eaux usées pour les résidences isolées. Bien que chacune de ces technologies soient approuvées par le Bureau de Normalisation du Québec (BNQ), une caractérisation de site (test de sol) est nécessaire afin de déterminer le système de traitement adapté à la propriété en vertu de la réglementation du Q-2, r.22. Les professionnels et ingénieurs d'Imausar sauront vous guider dans votre planification pour la réalisation d'une installation septique conforme et durable.




Élément Épurateur modifié (Champ conventionnel)
  • Chaîne de traitement: fosse septique raccordée au champ d'épuration.
  • Champ d'épuration: tuyaux perforés sur un lit de gravier.
    Conditions d'implantation:
  • Terrain récepteur très perméable ou perméable.
  • Le niveau du roc, de la nappe phréatique ou de toute couche de sol imperméable ou peu perméable doit être à au moins 1,2m sous la surface du terrain récepteur.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • La pente du terrain récepteur est égale ou inférieur à 10%.
Filtre à sable hors sol
  • Chaîne de traitement: fosse septique raccordée au filtre à sable hors sol.
  • Filtre à sable hors sol: tuyaux perforés installés sur un lit de gravier déposé sur une couche de sable filtrant conforme Q-2, r.22. Le filtre à sable peut être séparé en plusieurs sections et nécessite une grande superficie.
    Conditions d'implantation:
  • Terrain récepteur très perméable, perméable ou peu perméable.
  • Épaisseur de sol récepteur d'un minimum de 60 cm avant le niveau du roc, de la nappe phréatique ou de toute couche de sol imperméable.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Pente du terrain récepteur inférieure à 10 %.


SYSTÈME DE TRAITEMENT SECONDAIRE AVANCÉ

Bionest | www.bionest.ca
Denis Poirier | 819.538.5662 - 514.968.4208
  • Chaîne de traitement: fosse septique raccordée au réacteur Bionest. Les eaux traitées par le système sont infiltrées dans le sol à l'aide d'un champ de polissage.
  • Bionest: réacteur biologique en béton garni d'un média synthétique sur lequel se fixe une culture microbienne. Les diffuseurs situés au fond du Bionest permettent une alimentation constante en oxygène au traitement biologique. À la sortie du Bionest, les eaux usées doivent être infiltrées dans le sol naturel.
  • Une pompe à air est installée à l'intérieur de la résidence. Celle-ci est raccordée au Bionest et fournit de l'oxygène en continu au Bionest. L'aération constante du système est nécessaire pour assurer un traitement adéquat.
  • Un boîtier de contrôle est installé dans la résidence avec une alarme sonore intégrée en cas de mauvais fonctionnement du système.
  • Visite annuelle requise (environ 95 $/an).
    Conditions d'implantation du champ de polissage:
  • Terrain récepteur très perméable, perméable ou peu perméable.
  • Épaisseur de sol récepteur d'un minimum de 30 cm pour un sol perméable ou peu perméable (60 cm dans le cas d'un sol très perméable) avant le niveau du roc, de la nappe phréatique ou de toute couche de sol imperméable.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Pente du terrain récepteur inférieure à 10 %.
  • Champ de polissage en tranché si la pente du terrain récepteur se situe entre 10 et 30 %.
Écoflo | www.biofiltreecoflo.com
Étienne Mousseau| 514.249.7007 - 418.862.6642
  • Chaîne de traitement: fosse septique raccordée au biofiltre Écoflo. Les eaux traitées par le biofiltre Écoflo sont infiltrées dans le sol à l'aide d'un champ de polissage (sous l'Écoflo ou déportées ailleurs sur le terrain).
  • Biofiltre Écoflo: caisson en fibre de verre, polyéthylène ou béton garni d'un milieu filtrant (mousse de tourbe de sphaigne et/ou fragments de coco, fibres naturelles). Les eaux usées percolent à travers le milieu filtrant qui agit comme barrière physique et retient les polluants. Les eaux usées doivent ensuite être infiltrées dans le sol naturel.
  • Système passif ne nécessitant aucune composante électromécanique.
  • La mousse de tourbe doit être changée après 10 ans (1530 $ en 2013).
  • Visite annuelle requise (environ 95 $/an).
    Conditions d'implantation du champ de polissage:
  • Terrain récepteur très perméable, perméable ou peu perméable.
  • Épaisseur de sol récepteur d'un minimum de 30 cm pour un sol perméable ou peu perméable (60 cm dans le cas d'un sol très perméable) avant le niveau du roc, de la nappe phréatique ou de toute couche de sol imperméable.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Pente du terrain récepteur inférieure à 10 %.
  • Champ de polissage en tranché si la pente du terrain récepteur se situe entre 10 et 30 %.
Enviro-Septic | www.enviro-septic.com
Paul Mottart | 450.432.3271
  • Chaîne de traitement: fosse septique raccordée au système Enviro-Septic. Les eaux traitées par le système sont infiltrées dans le sol à l'aide d'un champ de polissage sous les conduites Enviro-Septic.
  • Enviro-Septic: conduites cylindriques perforées en polyéthylène haute densité entourées d'une membrane de fibre de polypropylène. Suite à la fosse septique, l'eau usée transite d'abord par une boîte de distribution qui permet une répartition égale de l'eau dans les conduites Enviro-Septic. L'eau traverse les conduites où il y a prolifération des bactéries essentielles au traitement. L'eau passe ensuite à travers une couche de sable filtrant puis rejoint le sol naturel.
  • Système passif ne nécessitant aucune composante électromécanique.
  • Une conduite verticale de 1,2 mètre est présente à l'extrémité du système afin d'assurer une bonne aération (évent).
  • Aucun frais de fonctionnement.
  • Visite annuelle requise (environ 75 $/an).
    Conditions d'implantation du champ de polissage:
  • Terrain récepteur très perméable, perméable ou peu perméable.
  • Épaisseur de sol récepteur d'un minimum de 30 cm pour un sol perméable ou peu perméable (60 cm dans le cas d'un sol très perméable) avant le niveau du roc, de la nappe phréatique ou de toute couche de sol imperméable.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Pente du terrain récepteur inférieure à 10 %.
  • Champ de polissage en tranché si la pente du terrain récepteur se situe entre 10 et 30 %.


SYSTÈME DE TRAITEMENT TERTIAIRE AVEC DÉSINFECTION

Bionest avec unité BIO-UV | www.bionest.ca
Denis Poirier | 819.538.5662 - 514.968.4208
  • Chaîne de traitement: fosse septique raccordée au réacteur Bionest. Les eaux traitées par le système sont exposées au rayonnement ultraviolet avant d'être rejetées au fossé.
  • Bionest: réacteur biologique en béton garni d'un média synthétique sur lequel se fixe une culture microbienne. Les diffuseurs situés au fond du Bionest permettent une alimentation constante en oxygène au traitement biologique. Une unité à lampe UV est installée à la sortie du Bionest afin permettre un rejet directement à l'environnement.
  • Une pompe à air est installée à l'intérieur de la résidence. Celle-ci est raccordée au Bionest et fournit de l'oxygène en continu au Bionest. L'aération constante du système est nécessaire pour assurer un traitement adéquat.
  • Une pompe de recirculation est installée à l'intérieur du Bionest permettant de rediriger une partie des eaux traitées vers la fosse septique.
  • Un boîtier de contrôle est installé dans la résidence avec une alarme sonore intégrée en cas de mauvais fonctionnement du système.
  • La lampe UV doit être remplacée à tous les 12 mois.
  • Une analyse de l'effluent du système est requise à tous les 6 mois.
  • Deux visites annuelles requises (environ 413 $/an).
    Conditions d'implantation:
  • Lorsqu'il est impossible de construire un système de traitement par infiltration ou un système de traitement avec rejet dilué au cours d'eau (1:300).
  • Le fossé dans lequel le rejet est effectué ne doit pas être en amont d'un lac.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Respect de la réglementation municipale.
Écoflo avec unité DiUV Autonettoyant | www.biofiltreecoflo.com
Étienne Mousseau | 514.249.7007 - 418.862.6642
  • Chaîne de traitement: fosse septique raccordée au biofiltre Écoflo. Les eaux traitées par le système sont exposées au rayonnement ultraviolet avant d'être rejetées au fossé.
  • Biofiltre Écoflo: caisson en polyéthylène ou béton garni d'un milieu filtrant (mousse de tourbe de sphaigne et/ou fragments de coco, fibres naturelles). Les eaux usées percolent à travers le milieu filtrant qui agit comme barrière physique et retient les polluants. Les eaux sont ensuite envoyées sous pression vers une unité à lampes UV (2 lampes) puis dirigées au fossé.
  • La mousse de tourbe doit être changée après 10 ans (1530 $ en 2013).
  • Les lampes UV doivent être remplacées à tous les 12 mois.
  • Une analyse de l'effluent du système est requise à tous les 6 mois.
  • Deux visites annuelles requises (environ 410-460 $/an).
    Conditions d'implantation:
  • Lorsqu'il est impossible de construire un système de traitement par infiltration ou un système de traitement avec rejet dilué au cours d'eau (1:300).
  • Le fossé dans lequel le rejet est effectué ne doit pas être en amont d'un lac.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Respect de la réglementation municipale.
Écoflo FDI | www.biofiltreecoflo.com
Étienne Mousseau | 514.249.7007 - 418.862.6642
  • Chaîne de traitement: fosse septique raccordée au biofiltre Écoflo. Les eaux traitées par le système sont recirculées à travers une couche de sable filtrant puis rejeté au fossé.
  • Biofiltre Écoflo: caisson en fibre de verre, polyéthylène ou béton garni d'un milieu filtrant (mousse de tourbe de sphaigne et/ou fragments de coco, fibres naturelles). Les eaux usées percolent à travers le milieu filtrant qui agit comme barrière physique et retient les polluants. Les eaux sont ensuite envoyées vers un filtre de désinfection où ils percolent à travers une couche de sable. Elles sont ensuite dirigées vers un poste de pompage qui recircule une partie des eaux en amont du filtre à l'aide d'un système de distribution sous faible pression. L'autre partie des eaux traitées du filtre est dirigée vers le fossé.
  • La mousse de tourbe doit être changée après 10 ans (1530 $ en 2013).
  • Une analyse de l'effluent du système est requise à tous les 6 mois.
  • Deux visites annuelles requises (environ 120 $/an).
    Conditions d'implantation:
  • Lorsqu'il est impossible de construire un système de traitement par infiltration ou un système de traitement avec rejet dilué au cours d'eau (1:300).
  • Le fossé dans lequel le rejet est effectué ne doit pas être en amont d'un lac.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Respect de la réglementation municipale.


SYSTÈME DE TRAITEMENT TERTIAIRE AVEC DÉSINFECTION ET DÉPHOSPHATATION

Écoflo avec unité DiUV Autonettoyant et unité DpEC Autonettoyant | www.biofiltreecoflo.com
Étienne Mousseau | 514.249.7007 - 418.862.6642
  • Chaîne de traitement: Réacteur primaire raccordé à une unité de déphosphatation suivi d'un biofiltre Écoflo. Les eaux traitées par le système sont exposées au rayonnement ultraviolet avant d'être rejetées au fossé ou au cours d'eau.
  • Biofiltre Écoflo: caisson en polyéthylène ou béton garni d'un milieu filtrant (mousse de tourbe de sphaigne et/ou fragments de coco, fibres naturelles).
  • Les eaux usées provenant de la résidence sont dirigées vers un réacteur primaire qui assure la régulation du débit au reste du système de traitement. L'eau est ensuite dirigée vers une unité d'électrocoagulation qui réduit le phosphore présent dans l'eau. Les eaux usées percolent ensuite à travers le milieu filtrant du biofiltre Écoflo. Les eaux sont ensuite envoyées sous pression vers une unité à lampes UV (2 lampes) puis dirigées au fossé ou au cours d'eau.
  • La mousse de tourbe doit être changée après 10 ans (1530 $ en 2013).
  • Les lampes UV doivent être remplacées à tous les 12 mois.
  • Une analyse de l'effluent du système est requise à tous les 6 mois.
  • Deux visites annuelles requises (755 $/an).
    Conditions d'implantation:
  • Lorsqu'il est impossible de construire un système de traitement par infiltration ou un système de traitement avec rejet dilué au cours d'eau (1:300).
  • Un cours d'eau ou un fossé doit être présent sur le lot.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Respect de la réglementation municipale.


AUTRES SYSTÈMES

Installation à vidange périodique
  • Les cabinets d'aisances de la résidence doivent être remplacés par des toilettes à faible débit.
  • Les eaux des cabinets d'aisances sont canalisées vers une fosse de rétention dont la vidange est effectuée par un camion-citerne.
  • Les eaux ménagères sont canalisées vers un champ d'évacuation.
  • Champ d'évacuation: tuyaux perforés sur un lit de gravier.
  • Des modifications sur le réseau de plomberie de la résidence sont nécessaires.
    Conditions d'implantation:
  • Le système est autorisé pour les résidences existantes seulement.
  • Respect des normes de localisation du Q-2, r.22.
  • Le champ d'évacuation ne peut-être construit que si le niveau du roc se trouve à plus de 30cm sous la surface du sol.
  • Pente du terrain récepteur inférieure à 30 %.


Besoin d'informations?

Vous devez faire un test de sol?

Appellez-nous et prenez rendez-vous!

450-431-6846


Élément épurateur modifié Élément épurateur modifié

Filtre à sable
hors sol
Filtre à sable
hors sol
Filtre à sable
hors sol
Filtre à sable
hors sol

Bionest Bionest
Bionest Bionest

Écoflo Écoflo
Écoflo Écoflo

Écoflo béton Écoflo béton

Écoflo FDI Écoflo FDI

Enviro-Septic Enviro-Septic
Enviro-Septic Enviro-Septic






Accueil | Mission | Produits & Services | Réalisations | Carrières | Contacts | Infolettre | Plan du site | English
Copyright © Imausar inc. Tous droits réservés.
660-A Mgr Dubois. Saint-Jérôme, QC J7Y 3L8 | TEL 450.431.6846 | FAX 450.431.3345